Analyse de la mise en oeuvre de la réconciliation nationale à Madagascar

Ar3 000.00

RASOAMANANJARA Melina Henriette

Catégorie :

Description

La réconciliation nationale est un processus politique amorcé
durant la Transition avec Andry RAJOELINA et renforcé par Hery
RAJAONARIMAMPIANINA. Elle constitue un point de rencontre du
peuple dans ses aspirations d’une « réconciliation nationale, […]
fondée sur la connaissance de la vérité, sans favoriser la culture
d’impunité »4 avec les gouvernants dans leur désir d’enrayer toute
velléité de crise parallèlement aux conséquences des précédentes en
vue de « la sauvegarde et la reconquête de la paix civile, de l’unité
nationale et de la reconnaissance internationale ».5
Or la lecture de la loi n° 2016-037 relative à la réconciliation
nationale provoque de l’embarras dans ses multiples paradoxes
internes dans l’énoncé des différents articles ainsi que dans leur
contenu même par rapport à leur interprétation. Il s’avère que la
loi n° 2016-037 est une réédition amendée de la loi 2012-010
portant création, mission, attributions, composition, et modalités de
fonctionnement du Filankevitry ny Fampihavanana Malagasy (FFM)
ou Conseil de la Réconciliation Malagasy (CRM), et qui a été adaptée
à l’usage du CFM.
La mise oeuvre d’une institution se base sur le texte de loi qui l’a
institué et si ce dernier est entaché de vices, qu’en est-il de la mise
en oeuvre effective ?
Il est loisible d’examiner deux volets principaux : d’une part les
paradoxes internes à la loi et d’autre part les paradoxes nés de
l’interprétation du texte de loi.

Informations complémentaires

Auteur

RASOAMANANJARA Melina Henriette

Type de Publication

Article de revue

Publication

Sokela | Revue Multidimensionnelle n°1

Maison d'Édition

Editions Ivonea

Date/Année

2018